Numérique
Les technologies numériques pour promouvoir la santé dans le monde
iloubnan.info, avec agences, 17 avril 2019 à 13h30

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a publié ce mercredi de nouvelles recommandations sur 10 façons dont les pays peuvent utiliser les technologies numériques de la santé, accessibles via les téléphones portables, les tablettes et les ordinateurs, pour améliorer la santé de la population et les services essentiels.

« Exploiter le potentiel des technologies numériques est essentiel pour parvenir à la couverture sanitaire universelle », a déclaré le Directeur général de l'OMS, Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus. « En définitive, les technologies numériques ne sont pas une fin en soi. Ce sont des outils essentiels pour promouvoir la santé, assurer la sécurité du monde et servir les plus vulnérables ».

Au cours des deux dernières années, l’OMS a consulté des experts du monde entier afin de formuler des recommandations sur les principaux moyens d’utiliser ces outils pour obtenir un impact maximal sur les systèmes de santé et la santé de la population.

L'une des interventions numériques ayant déjà des effets positifs dans certaines régions consiste à rappeler aux femmes enceintes de se rendre à leurs rendez-vous pour les soins prénatals et à faire revenir les enfants pour qu'ils soient vaccinés. Parmi les autres approches numériques examinées figurent des outils d'aide à la décision pour guider les agents de santé lorsqu'ils fournissent des soins et permettre aux individus et aux agents de santé de communiquer.

« L’utilisation des technologies numériques offre de nouvelles possibilités d’améliorer la santé de la population », explique le Dr Soumya Swaminathan, scientifique en chef à l’OMS. Mais il y a également des défis liés à l'impact de certaines interventions. Si  les technologies numériques doivent être maintenues et intégrées dans les systèmes de santé, « elles doivent pouvoir démontrer des améliorations à long terme par rapport aux méthodes traditionnelles de fourniture de services de santé ».

« Exploiter le potentiel des technologies numériques est essentiel pour parvenir à la couverture sanitaire universelle » - Dr Tedros, Directeur général de l'OMS

L'OMS souligne ainsi le potentiel d'améliorer la gestion des stocks. Les technologies numériques permettent aux agents de santé de communiquer plus efficacement sur l'état et les insuffisances dans les stocks de produits de base.

Cependant, la notification à elle seule ne suffit pas à améliorer la gestion des produits ; les systèmes de santé doivent également réagir et prendre des mesures en temps utile pour reconstituer les produits de base nécessaires.

« Les interventions numériques dépendent fortement du contexte », prévient le Dr Garrett Mehl, scientifique à l’OMS pour les innovations et la recherche numériques. « Cela inclut les problèmes structurels dans les environnements où ils sont utilisés, l'infrastructure disponible, les besoins en santé auxquels ils tentent de répondre et la facilité d'utilisation de la technologie elle-même ».

Les interventions en santé numérique ne sont pas suffisantes à elles seules

L'OMS estime que les systèmes de santé doivent réagir à la visibilité et à la disponibilité accrues de l'information. Les personnes doivent également être assurées que leurs propres données sont en sécurité et qu'elles ne courent aucun risque, car elles ont eu accès à des informations sur des sujets sensibles en matière de santé, tels que les problèmes de santé sexuelle et reproductive.

L'agence onusienne souligne aussi l'importance de créer des environnements favorables à la formation des agents de santé, de traiter des questions d’infrastructures instables, de politiques de protection de la vie privée des personnes, ainsi que de la gouvernance et de la coordination afin de garantir que ces outils ne soient pas fragmentés dans le système de santé.

L'OMS encourage les responsables politiques et les responsables de la mise en œuvre à examiner et à s’adapter à ces conditions s’ils souhaitent que les outils numériques génèrent des changements concrets, et fournissent des conseils pour maintenir la confidentialité des données des patients.

« La santé numérique n’est pas une solution miracle », déclare Bernardo Mariano, responsable des technologies de l’information de l’OMS. « L’OMS s’efforce de faire en sorte qu’elle soit utilisée aussi efficacement que possible. Cela signifie qu'il faut veiller à ce que cela ajoute de la valeur aux agents de santé et aux personnes utilisant ces technologies et prend en compte les limites de l'infrastructure ».

L'OMS fait aussi des recommandations sur la télémédecine, qui permet aux personnes vivant dans des régions isolées d'obtenir des services de santé en utilisant un téléphone portable, des portails Web ou d'autres outils numériques. L'OMS souligne qu'il s'agit d'un complément précieux aux interactions en face à face, mais qu'elle ne peut pas les remplacer entièrement. Il est également important que les consultations soient menées par des agents de santé qualifiés et que la confidentialité des informations relatives à la santé des personnes soit préservée. 

Tags
#Digital, #Santé, #Technologie
Donnez votre opinion
0 Commentaires
(Publicité)
Derniers articles
Les technologies: l'un des outils les plus puissants pour l'autonomie des femmes et des jeunes filles (ONU)
06 mai 2019 à 12h45
Les technologies d'assistance pourraient permettre d'intégrer des millions d'enfants handicapés exclus (UNICEF)
16 avril 2019 à 13h49
"Léonard de Vinci, La Renaissance du Monde": la BD de Marwan Kahil et Ariel Vittori paraît aux éditions 21g
10 avril 2019 à 11h03
Sommet de la Ligue arabe: le CIJ veut un mécanisme judiciaire crédible et indépendant face aux violations des droits de l'Homme
29 mars 2019 à 13h57
Syrie : réunion d’urgence du Conseil de sécurité de l'ONU sur la situation au Golan
29 mars 2019 à 13h11
"Cet autre monde qui est aussi le nôtre": lumière sur l'étrangeté de la Terre
25 mars 2019 à 12h21
Danse arabe contemporaine: "Rituels" de Lamia Safieddine, ou l'étoffe des femmes
22 mars 2019 à 09h04
Nouveaux outils: on peut désormais mesurer le ROI du Contenu de Marque (mais ça demande du doigté)
20 mars 2019 à 12h14
Moins de 5% des besoins mondiaux pour la réinstallation de réfugiés satisfaits en 2018 (HCR)
20 fvrier 2019 à 17h39
Trois hauts responsables Syriens arrêtés en France et en Allemagne pour « suspicion de crimes contre l'humanité »
17 fvrier 2019 à 17h14
(Publicité)
"Rituels": la danse arabe contemporaine révèle la magie d'une robe ancestrale...
15 fvrier 2019 à 19h24
Un plongeon au coeur des Cités Millénaires à l'Institut du Monde Arabe
12 fvrier 2019 à 09h58
La vie en couleurs au défilé de Georges Chakra à la Fashion Week de Paris
23 janvier 2019 à 15h45
Maison Rabih Kayrouz obtient le label Haute Couture à Paris
21 janvier 2019 à 14h09
Rapport RSF sur la liberté de la presse en 2018 : le Liban à la 100e place sur 180 pays
18 dcembre 2018 à 14h06
"Dessine-moi un proverbe – les proverbes libanais racontés à nos enfants": le Tome 2 est sorti !
16 dcembre 2018 à 18h40
Yémen : plus de 60.000 enfants non scolarisés à Hodeïda
02 dcembre 2018 à 11h34
Joumblatt favorable à toute mesure consolidant la paix civile
02 dcembre 2018 à 09h22
Formation du gouvernement : Hariri ne modifiera pas ma position politique
30 novembre 2018 à 12h14
L’État syrien doit rendre des comptes sur le sort des personnes détenues et disparues
29 novembre 2018 à 12h06
(Publicité)