Société
Un an après la fermeture des frontières des Balkans: la détresse de plus en plus profonde des enfants migrants
iloubnan.info, avec agences, 18 mars 2017 à 18h46

Un an après la fermeture des frontières des Balkans et la Déclaration de l'Union européenne et de la Turquie visant à stopper les flux migratoires de masse, les enfants réfugiés et migrants sont plus exposés aux expulsions, à la détention, à l'exploitation et aux privations, a indiqué vendredi l'UNICEF. Selon le Fonds des Nations Unies pour l'enfance les menaces et les souffrances des enfants réfugiés et migrants se sont multipliés, et ce magré une diminution importante du nombre total d'enfants déplacés en Europe depuis mars dernier.

La Directrice régionale de l'UNICEF et Coordonnatrice spéciale pour la crise des réfugiés et des migrants en Europe, Afshan Khan, estime que "cela est devenu un cercle vicieux - les enfants fuient la souffrance, et ils finissent par fuir à nouveau, ou risquent la détention de facto, ou font tout simplement l'objet d'une négligence totale."

Le personnel de l'UNICEF en Grèce signale un profond sentiment de détresse et de frustration parmi les enfants et leurs familles, citant l'exemple d'un enfant âgé de huit ans qui a essayé de s'automutiler.

Malgré l'amélioration récente des conditions de vie, certains enfants non accompagnés vivant dans les refuges souffrent de détresse psychosociale, avec des niveaux élevés d'anxiété, d'agressivité et de violence et démontrent des comportements à haut risque tels que la consommation de drogues et le recours à la prostitution. La guerre, la destruction, la mort d'êtres chers et un voyage dangereux aggravé par les mauvaises conditions de vie dans les camps en la Grèce ou les longues procédures d'enregistrement et d'asile peuvent déclencher des troubles de stress post-traumatique.

"Parfois ça va et parfois ça ne va pas", dit Hawar, un garcon de 14 ans originaire d'Iraq. "Il y a des jours où je suis motivé et d'autres où je suis épuisé émotionnellement. Je me sens pris au piège. Je ne veux voir personne, ne rien voir du camp. Une fois que je sors après un certain temps, je me sens généralement mieux".

Maroof, un homme originaire d'Afghanistan a déclaré que l'expérience de la traversée de la Méditerranée orientale a eu des effets psychologiques négatifs sur lui, sa femme et ses quatre enfants, et pour lesquels ils n'ont pas reçu de conseil.

"Le comportement de mes enfants a changé depuis leur arrivée ici. Ils ne veulent pas aller à l'école et ils se battent. Aujourd'hui, par exemple, je les ai envoyés à l'école dans le camp et ils ont quitté la classe", a dit Marrof. "Nous ne sommes pas sûrs de quoi que ce soit. Nous sommes prisonniers d'une île et cela cause des problèmes psychologiques. Mon seul bonheur est que nous soyons en vie".

Un tiers des 3000 réfugiés et migrants arrivés en Grèce en 2017 sont des enfants

L'UNICEF, en collaboration avec le gouvernement grec et les ONG partenaires, privilégie des soins appropriés pour les enfants réfugiés et migrants afin de répondre à leurs besoins psychosociaux et en matière de santé mentale.

Les transferts imminents de réfugiés et migrants vers la Grèce, conformément à la réglementation européenne dite de Dublin, sont susceptibles d'ajouter encore plus de tension à la situation des enfants et une pression supplémentaire sur les services existants.

Au lieu d'endiguer le flot, la fermeture des frontières et la déclaration UE-Turquie, ont conduit les enfants et les familles à prendre les choses en main et à s'engager dans des itinéraires encore plus dangereux et irréguliers avec les contrebandiers, tel que l'UNICEF et ses partenaires l'avaient prévenu il y a un an. Même en 2017, près de 3.000 réfugiés et migrants - avec environ un tiers d'enfants - sont arrivés en Grèce malgré la mise en œuvre complète de la Déclaration UE-Turquie et le strict contrôle des frontières. Beaucoup parviennent à traverser les frontières pour arriver en Bulgarie, dans la partie ouest des Balkans et en Hongrie.

La moitié des 2.100 enfants non accompagnés vivent dans des conditions critiques

Les enfants bloqués en Grèce et dans la partie ouest des Balkans ont déjà perdu près de trois ans de scolarité et se heurtent à plusieurs obstacles tels que la barrière linguistique et des systèmes éducatifs différents et une année de plus sans école. L'UNICEF soutient la stratégie du Ministère de l'éducation visant à intégrer les enfants réfugiés et les enfants migrants dans les écoles grecques. Cependant, seuls 2.500 enfants sur les 15.000 en âge d'être scolarisés bénéficient à ce jour du programme national en langue grecque.

Malgré des efforts considérables de la part du gouvernement grec et des partenaires, près de la moitié des 2.100 enfants non accompagnés vivaient encore dans des conditions inférieures à la normale au début du mois de mars. Parmi eux, près de 200 enfants non accompagnés résidaient dans des installations dont les mouvements sont limités : 178 dans les centres d'accueil et d'identification des îles et 16 "en garde préventive" dans des cellules de la police.

Tags
#migrants, #Réfugiés
Donnez votre opinion
0 Commentaires
(Publicité)
Derniers articles
Défilé Georges Chakra à la Fashion Week de Paris: une rose pour le Liban
23 janvier 2020 à 10h47
Les technologies: l'un des outils les plus puissants pour l'autonomie des femmes et des jeunes filles (ONU)
06 mai 2019 à 12h45
Les technologies numériques pour promouvoir la santé dans le monde
17 avril 2019 à 13h30
Les technologies d'assistance pourraient permettre d'intégrer des millions d'enfants handicapés exclus (UNICEF)
16 avril 2019 à 13h49
"Léonard de Vinci, La Renaissance du Monde": la BD de Marwan Kahil et Ariel Vittori paraît aux éditions 21g
10 avril 2019 à 11h03
Sommet de la Ligue arabe: le CIJ veut un mécanisme judiciaire crédible et indépendant face aux violations des droits de l'Homme
29 mars 2019 à 13h57
Syrie : réunion d’urgence du Conseil de sécurité de l'ONU sur la situation au Golan
29 mars 2019 à 13h11
"Cet autre monde qui est aussi le nôtre": lumière sur l'étrangeté de la Terre
25 mars 2019 à 12h21
Danse arabe contemporaine: "Rituels" de Lamia Safieddine, ou l'étoffe des femmes
22 mars 2019 à 09h04
Nouveaux outils: on peut désormais mesurer le ROI du Contenu de Marque (mais ça demande du doigté)
20 mars 2019 à 12h14
(Publicité)
Moins de 5% des besoins mondiaux pour la réinstallation de réfugiés satisfaits en 2018 (HCR)
20 fvrier 2019 à 17h39
Trois hauts responsables Syriens arrêtés en France et en Allemagne pour « suspicion de crimes contre l'humanité »
17 fvrier 2019 à 17h14
"Rituels": la danse arabe contemporaine révèle la magie d'une robe ancestrale...
15 fvrier 2019 à 19h24
Un plongeon au coeur des Cités Millénaires à l'Institut du Monde Arabe
12 fvrier 2019 à 09h58
La vie en couleurs au défilé de Georges Chakra à la Fashion Week de Paris
23 janvier 2019 à 15h45
Maison Rabih Kayrouz obtient le label Haute Couture à Paris
21 janvier 2019 à 14h09
Rapport RSF sur la liberté de la presse en 2018 : le Liban à la 100e place sur 180 pays
18 dcembre 2018 à 14h06
"Dessine-moi un proverbe – les proverbes libanais racontés à nos enfants": le Tome 2 est sorti !
16 dcembre 2018 à 18h40
Yémen : plus de 60.000 enfants non scolarisés à Hodeïda
02 dcembre 2018 à 11h34
Joumblatt favorable à toute mesure consolidant la paix civile
02 dcembre 2018 à 09h22
(Publicité)