Société
Liban et Jordanie : une sévère pénurie de fonds menace l'aide vitale aux réfugiés syriens
11 juin 2017 à 10h57
Une fillette réfugiée syrienne dans un camp de fortune au Liban, à Ghazzeh, dans la vallée de la Bekaa. Photo: HCR/Dalia Khamissy

En l'absence de contributions supplémentaires urgentes, quelque 60 000 familles de réfugiés syriens seront exclues des programmes mensuels d'allocations en espèces au Liban et en Jordanie, dès le mois de juillet, a prévenu mardi le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR).

« Certains volets essentiels de l'aide du HCR aux réfugiés syriens sont sévèrement sous-financés », a déclaré un porte-parole de l'agence onusienne, Andrej Mahecic, lors d'un point de presse à Genève. « Des contributions supplémentaires sont nécessaires de toute urgence afin d'éviter des coupures sévères dans la prestation de services à la fois basiques et vitaux assurés aux réfugiés syriens durant le second semestre ».

Malgré des promesses de contributions généreuses, les ressources financières s'épuisent rapidement pour les programmes d'aide humanitaire aux réfugiés syriens et aux communautés qui les accueillent. Cette situation affecte tout particulièrement le Liban et la Jordanie, où un certain nombre d'activités d'allocations en espèces pourraient s'arrêter d'ici moins de quatre semaines.

« Au Liban, les réfugiés syriens - dont 70% vivent sous le seuil de pauvreté national – ont déclaré que, sans cette aide vitale, ils ne savent pas comment ils pourront survivre », a dit M. Mahecic.

Pour beaucoup de réfugiés, l'aide en espèces est le seul moyen d'acheter des médicaments pour des proches malades ainsi que de payer leurs factures et de rembourser leurs dettes qui s'accumulent rapidement. Les réfugiés ont indiqué au HCR qu'ils ont du mal à payer leur loyer chaque mois et qu'ils sont confrontés à la menace d'expulsion.

Les réfugiés syriens se trouvant en Jordanie sont confrontés à des défis tout aussi importants. Les réfugiés ont expliqué aux employés du HCR que l'aide mensuelle de l'agence signifie un repas par jour, un meilleur toit et assure leur dignité.

« Ils craignent désormais de tout perdre », a déclaré M. Mahecic. « Beaucoup disent qu'ils préfèrent retourner en Syrie pour mourir s'ils cessent de recevoir cette aide ».

Pour une famille sur trois qui sont bénéficiaires du programme d'aide en espèces en Jordanie, il s'agit de leur seule source de revenus, ce qui les rend particulièrement vulnérables à toute réduction.

Aider les réfugiés à faire face aux difficultés tout en rétablissant leur dignité

Le HCR a développé de nouvelles approches pour la prestation de programmes d'assistance en espèces en 2011 afin de venir en aide à un grand nombre de réfugiés syriens dans les pays voisins, à revenu intermédiaire.

Grâce à des infrastructures et des services bien établis, le HCR pouvait travailler avec les banques pour fournir de l'argent aux réfugiés, réduire les frais de fonctionnement et la fraude ainsi que donner aux réfugiés le choix d'acheter ce dont ils avaient besoin, en évitant la stigmatisation des files d'attente pour les distributions.

Ces programmes permettent aux familles vulnérables de faire face aux difficultés en tant que déracinés et de les aider à rétablir leur dignité. Ils sont essentiels pour aider les familles réfugiées à éviter la misère, l'exploitation ou les abus, ainsi que recourir au travail des enfants, aux mariages précoces, au sexe de survie ou à d'autres mécanismes d'adaptation négatifs.

Le HCR a besoin d'urgence de 116 millions de dollars au Liban et de 71 millions de dollars en Jordanie pour fournir une aide mensuelle en espèces aux familles de réfugiés syriens.

Tags
#Réfugiés_au_Liban, #Réfugiés_syriens_au_Liban, #Syrie
Donnez votre opinion
0 Commentaires
(Publicité)
Derniers articles
Défilé Georges Chakra à la Fashion Week de Paris: une rose pour le Liban
23 janvier 2020 à 10h47
Les technologies: l'un des outils les plus puissants pour l'autonomie des femmes et des jeunes filles (ONU)
06 mai 2019 à 12h45
Les technologies numériques pour promouvoir la santé dans le monde
17 avril 2019 à 13h30
Les technologies d'assistance pourraient permettre d'intégrer des millions d'enfants handicapés exclus (UNICEF)
16 avril 2019 à 13h49
"Léonard de Vinci, La Renaissance du Monde": la BD de Marwan Kahil et Ariel Vittori paraît aux éditions 21g
10 avril 2019 à 11h03
Sommet de la Ligue arabe: le CIJ veut un mécanisme judiciaire crédible et indépendant face aux violations des droits de l'Homme
29 mars 2019 à 13h57
Syrie : réunion d’urgence du Conseil de sécurité de l'ONU sur la situation au Golan
29 mars 2019 à 13h11
"Cet autre monde qui est aussi le nôtre": lumière sur l'étrangeté de la Terre
25 mars 2019 à 12h21
Danse arabe contemporaine: "Rituels" de Lamia Safieddine, ou l'étoffe des femmes
22 mars 2019 à 09h04
Nouveaux outils: on peut désormais mesurer le ROI du Contenu de Marque (mais ça demande du doigté)
20 mars 2019 à 12h14
(Publicité)
Moins de 5% des besoins mondiaux pour la réinstallation de réfugiés satisfaits en 2018 (HCR)
20 fvrier 2019 à 17h39
Trois hauts responsables Syriens arrêtés en France et en Allemagne pour « suspicion de crimes contre l'humanité »
17 fvrier 2019 à 17h14
"Rituels": la danse arabe contemporaine révèle la magie d'une robe ancestrale...
15 fvrier 2019 à 19h24
Un plongeon au coeur des Cités Millénaires à l'Institut du Monde Arabe
12 fvrier 2019 à 09h58
La vie en couleurs au défilé de Georges Chakra à la Fashion Week de Paris
23 janvier 2019 à 15h45
Maison Rabih Kayrouz obtient le label Haute Couture à Paris
21 janvier 2019 à 14h09
Rapport RSF sur la liberté de la presse en 2018 : le Liban à la 100e place sur 180 pays
18 dcembre 2018 à 14h06
"Dessine-moi un proverbe – les proverbes libanais racontés à nos enfants": le Tome 2 est sorti !
16 dcembre 2018 à 18h40
Yémen : plus de 60.000 enfants non scolarisés à Hodeïda
02 dcembre 2018 à 11h34
Joumblatt favorable à toute mesure consolidant la paix civile
02 dcembre 2018 à 09h22
(Publicité)